Principe de fonctionnement

Le fonctionnement d'un poêle de masse se résume à trois principaux processus: une combustion optimale, un stockage maximum de la chaleur produite par la combustion, et enfin une restitution par rayonnement de la chaleur.

De part son mode de fonctionnement particulier, un poêle de masse ne nécessite que deux à trois flambées de une à 2 heures par jour, la durée et le nombre de flambées dépendant de la masse du poêle et de la puissance désirée.

énergie restitué par le poêle en fonction du temps


Le fonctionnement des poêles de masse PoelEco en détail



Une combustion optimun

poele de masse: combustion Afin d'obtenir une combustion compléte du bois, celui-ci est brûlé vivement à très haute température ( environ 850°C) dans le foyer du poêle. Directement située au dessus du foyer, une chambre de post-combustion permet de brûler les résidus de gaz imbrûlés lors de la première combustion: l'oxygène résiduel et les imbrûlés sont mélangés à l'aide de turbulences induites par la chambre de post-combustion. Ce nouveau mélange se ré-enflamme alors instantannément grâce à la très haute température présente dans la chambre de post-combustion.
Remarque: De part la très haute température présente dans la chambre de combustion, la vitre de la porte du poêle est auto-nettoyée à chaque flambée.


Le stockage de la chaleur

poele de masse: stockage de la chaleur Les gaz chauds produits par la chambre de combustion et de post-combustion sont ensuite emprisonnés le plus longtemps possible dans la structure du poêle à accumulation grâce à un système de conduit intégré au poêle. Ce système de conduit permet d'obtenir une surface d'échange importante entre les gaz chauds et les parois intérieures du poêle à accumulation, favorisant ainsi le refroidissement des gaz et donc le stockage de la chaleur dans les parois du poêle. Une fois que les gaz ont cédé leur énérgie aux parois du poêle, ceux-ci sont évacués. De plus, une fois la flambée achevée, un clapet de fermeture permet de conserver les gaz chauds dans le poêle.
Remarque: les gaz ne sont pas complétement refroidis par le système de conduit intégré au poêle à accumulation dans le but de toujours avoir un tirage suffisant à l'évacuation des gaz et d'éviter le phénoméne condensation.


La restitution de la chaleur

Grâce aux propriétés spécifiques de la chamotte consitutant le poêle de masse, l'énergie stockée dans les parois du poêle à accumulation est restituée lentement par rayonnement infrarouge dans l'habitat, ceci plusieurs heures après que la flambée soit achevée.